Cette rubrique a pour but de vous donner des repères et également de clarifier certaines idées reçues sur les dermites notamment. Attention, il ne s'agit pas de conseils vétérinaires mais d'informations à titre indicatif.

Les démangeaisons équines

2 grands groupes principaux

Elles sont communément appelées « dermites estivales » lorsqu’elles apparaissent au printemps ou en été. Mais en réalité, un grattage à la belle saison n’est pas forcément une dermite dite « estivale », même si les symptômes sont similaires, les soins et traitements sont très différents. Petit mémo de ce que vous devez retenir :

Ce sont des affections assez fréquentes. Les démangeaisons sont provoquées par action mécanique des parasites, qui creusent ou altèrent l’épiderme. En général la gravité des symptômes est proportionnelle au nombre de parasites présents.

I - LES ALLERGIES EQUINES

a) LA DERMITE ESTIVALE ou DERE

Crinière

Croupe

Queue

Garrot

Parties génitales, ventre...

Membre (morçures)

Oreilles

Toupet

Définition résumée : La Dermite Estivale est exclusivement une hypersensibilité aux piqûres d'insectes

Zones touchées : Tout le corps

Saisonnalité : Printemps/ Eté/ début d’automne (périodes d’activité des insectes piqueurs)

Symptômes : grattages intenses aux beaux jours, perte de poils, crins cassés, plaies de grattage

Soins immédiats : répulsifs et lotions /crèmes apaisantes/ couvertures si pas d'autre solution

 A noter : la peau étant déjà bien meurtrie, une utilisation de produits non agressifs est fortement recommandée

b) LA DERMITE ATOPIQUE

Tête

Dos

Queue

Oreilles

Définition résumée : Hypersensibilité aux allergènes environnementaux (acariens, pollens) liés à une défaillance de la barrière cutanée et une sensibilité immunitaire accrue.

Zones touchées : le plus souvent : tête, queue, crinière, toupet, ventre, fourreau/mamelles, membres.

Saisonnalité : Dépend du type et du nombre d’allergènes incriminés.
Printemps/été : pollens. Peut s’accompagner d’une hypersensibilité aux piqures d’insectes
Hiver / toute l’année: acariens de stockage contenus dans le foin, les aliments stockés, la litière...

Symptômes : semblables à ceux de la DERE. Grattages intenses, perte de poils, crins cassés, plaies de grattage

Soins immédiats : crème apaisante et ultra hydratante. Risque important de surinfection en cas de plaies étendues. Surveillance des plaies conseillée et désinfection si nécessaire.

A noter : la similitude des symptômes / traitements avec ceux de la DERE est importante mais la couverture n'est pas forcément utile si les piqûres d'insectes ne sont pas la cause n°1. (couverture souvent déchirée).

c) LA DERMITE ALIMENTAIRE

Définition résuméeHypersensibilité à des allergènes alimentaires, le plus souvent contenu dans les céréales, la luzerne ou additifs (conservateurs, exhausteurs de gout..)

Zones touchéesTête, oreilles, toupet, crinière, queue, dos, ventre, membres

Saisonnalitéintimement lié à la distribution d’aliments ou de friandises

SymptômesUrticaire, prurit, dépilations

Soins immédiats : lotions /crème apaisantes.
1- Identifier l’aliment en cause en procédant par élimination : Supprimer successivement et totalement les différentes types d’aliment (une infime quantité peut déclencher l’allergie), y compris les friandises (bonbons, pommes, carottes..)
2- Arrêt définitif de l’utilisation de l’aliment incriminé

A noter : encore une fois, la similitude des symptômes / traitements avec ceux de la DERE est flagrante. La couverture est totalement inutile, voir même totalement à exclure.

d) LA DERMITE DE CONTACT

Définition résuméeRéaction allergique localisée liée aux harnachements, produits de soin appliqués sur la peau…

Zones touchées : Sites de contact avec l’élément allergisant

SymptômesUrticaire, prurit, dépilations

Soins immédiats : lotions /crème apaisantes.
Nettoyage/remplacement du matériel ou changement de mode de nettoyage (lessive…)
Arrêt définitif de l’utilisation du produit

A noter : encore une fois, la similitude des symptômes / traitements avec ceux de la DERE est flagrante. La couverture est totalement inutile, voir même totalement à exclure.

E) LA PHOTOSENSIBILISATION

Définition résuméeRéaction cutanée avec démangeaisons et lésions provoquée par contact ou ingestion de plantes, de médicaments, de produits chimiques + exposition au soleil

Zones touchéesSouvent la tête, et les zones dépigmentées (ladres, balzanes..)

Saisonnalitéplus fréquemment au printemps/Eté avec le développement des plantes photosensibilisantes et l’ensoleillement, mais possible toute l’année

SymptômesDémangeaisons, irritations, plaies, ulcérations

Soins immédiats : lotion /crème apaisante et cicatrisante + modification alimentaire ou changement de pré

"LES PARASITOSES EQUINES" >>>>

Mais démangeaisons ou problèmes cutanés ne sont pas forcément des allergies. Faites le point sur les autres causes de dermites en consultant la liste des principales parasitoses équines.