Astuce: Doucher son cheval en hiver

Astuce: Doucher son cheval en hiver

De façon générale, il est recommandé de doucher son cheval lorsque les températures extérieures sont supérieures à 20°C. Si doucher son cheval au printemps-été dans ces conditions ne pose pas de problème, que doit-on faire en hiver ? Doucher, ne pas doucher ? et si oui, quelles sont les précautions à prendre.


Faut-il laver son cheval en hiver ?


En règle générale, moins on lave un cheval, mieux il se porte ! D'un point de vue épidermique, le lavage fragilise sa peau en éliminant la couche de sébum protectrice. Et en hiver, c'est la température qui vient accentuer le mal être de l'animal : Si celui-ci a peu de mal à subir les intempéries pluvieuses, la douche est un tout autre problème : si vous marchez sous la pluie, vos cheveux seront mouillés et la sensation sera désagréable et froide mais passer la tête sous l'eau en douche froide vous fera un tout autre effet ! Il en est exactement de même pour le cheval d'où sa réticence aux douches en général. S'il est un animal d'extérieur, il ne se baigne pas naturellement en hiver ! Il est donc plus qu'important de faire la différence entre mouillage et douche.

Si votre cheval vit au pré et est simplement recouvert de boue, il est inutile de le doucher intégralement. De plus, la boue sèche leur offre une protection supplémentaire contre le froid. Si vous devez le monter, contentez vous de le brosser pour retirer la couche de boue. L’étrille américaine est particulièrement efficace pour retirer la boue sèche des parties les plus charnues (attention à la ligne du dos, au garrot, à la tête et à la pointe de l’épaule, le bouchon est suffisant). Si la boue est encore humide, vous pouvez retirer l’excédent à l’aide d’une serviette éponge ou de la paille avant de procéder au brossage.


Inutile également de doucher votre cheval après une balade ou un travail modéré et que votre cheval a peu transpiré : là encore, un bon pansage et une serviette éponge pour sécher les zones humides sont largement suffisants.


Vous pouvez en revanche doucher les membres en commençant par le bas et en remontant progressivement le long des canons jusqu’au genou. Ne remontez pas plus haut. Cela permettra d’éliminer les saletés, d’améliorer la circulation sanguine des membres et de contrôler l’absence de plaie et de gale de boue. Attention : veillez à bien sécher les membres à l’aide d’un linge propre et sec après les avoir rincés.

Pour un cheval qui vient d’effectuer un travail intense, transpirant et encore humide :

S’il est en sueur (et uniquement dans ce cas là), il est préférable de le doucher, car son poil sèchera plus rapidement qu’un poil imbibé de transpiration. Mais attention, il y a des règles à respecter :

• L’idéal est bien évidement de disposer d’une arrivée d’eau tiède et d’une pièce chauffée, abritée des courants d’air ou d’un solarium pour éviter que votre cheval ne prenne froid.

• Si vous ne disposez que d’eau froide et d’une douche extérieure, mieux vaut doucher votre cheval en utilisant un seau d’eau tiède et d’une éponge : faites chauffer de l’eau à l’aide d’une bouilloire (il y a toujours une prise dans les écuries !) et ajoutez la dans votre seau d’eau froide à moitié rempli. Vérifiez bien que l’eau soit tiède avant de l’appliquer sur votre cheval.

• N’utilisez le tuyau que pour doucher les membres, en prenant soin de ne pas projeter d’eau froide directement sur le ventre.

• Utilisez un shampoing adapté à la peau du cheval

Rincer méthodiquement afin de ne pas laisser de mousse dans les poils.

• Faire très attention à ne pas mettre d’eau dans les oreilles de votre cheval afin de ne pas provoquer une perte d’équilibre.

• Nettoyer et rincer la tête du cheval à l’éponge en faisant bien attention aux yeux.

• Une fois rincé, passez le couteau de chaleur. Il enlève l’excès d’eau et permet un séchage plus rapide.

sécher votre cheval en le frictionnant avec une serviette éponge puis posez une couverture séchante. Une fois sec, et seulement si besoin, couvrez-le avec votre couverture habituelle.

Publié le 03/11/2017 par Animaderm SAS Conseils de soins 262