0 Produit Produits dans le panier

Votre panier

Aucun produit

Livraison
À définir
Total
0,00 €

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés réaliser des statistiques de visites.

Comment se débarrasser des mouches plates ?

Comment se débarrasser des mouches plates ?

Comment éloigner les mouches plates de votre cheval ?

Tous les ans, c’est la même chose : aussitôt que les beaux jours reviennent, les mouches plates apparaissent par dizaines et envahissent les écuries. Elles grimpent partout et se logent là où le cheval ne peut pas les chasser.

Comment savoir si c’est une mouche plate ?

La mouche plate, appelée aussi mouche-araignée ou mouche-crabe selon les régions est un parasite hématophage (qui se nourrit de sang) extrêmement résistant. On la trouve principalement autour des gros animaux d’élevage comme les vaches, les moutons et les chevaux mais elle attaque aussi les oiseaux et parfois l’homme.

La mouche plate fait partie de la famille des hippobosques et celle qui harcèle nos chevaux porte le nom très explicite de hippobosca equina. Voici comment la reconnaître :

  1. la mouche plate a un corps aplati et dur, avec la tête enfoncée dans le thorax
  2. elle est de taille moyenne (5 à 8 millimètres),
  3. elle possède six pattes robustes munies de griffes
  4. elle se déplace latéralement “en crabe” ou par vol très court.

Vous ne pouvez pas vous tromper ! La mouche plate ne ressemble à aucune autre.

On dit que connaître son ennemi est un combat à moitié gagné !

Comment vivent les mouches plates ?

Les mouches plates vivent presque exclusivement sur leur hôte. Elles préfèrent rester dans les zones où la peau est fine et où elles sont protégées comme l’intérieur des cuisses, le fourreau ou les mamelles et la région anale. Comme elles ont de toutes petites ailes, leur capacité de vol est limitée. Les mouches plates se déplacent donc sur l’hôte à l’aide de leurs pattes griffues, ou par vols de très courte amplitude (qui ressemblent plutôt à des sauts).

De quoi se nourrit la mouche plate ?

La mouche plate se nourrit de sang. On dit qu’elle est hématophage. Contrairement à d’autres insectes comme le moustique, chez qui seule la femelle pique, chez les mouches plates, les morsures sont causées par les mâles et les femelles !

C’est cette morsure qui est très douloureuse et qui provoque chez le cheval des mouvements soudains de défense ou des manifestations d’anxiété. D’ailleurs, comme la mouche plate mord principalement dans des endroits inaccessibles pour eux, les chevaux ont rapidement tendance à atteindre des niveaux de frustration et de gêne tels qu’ils peuvent parfois en devenir dangereux. Piaffers, coups de culs, coups de pieds, attitudes d’hypervigilance voire agressives, tout y passe et c’est la faute de la mouche plate !

La mouche plate et le cheval

Les mouches plates sont actives d’avril à octobre avec une activité maximale en été. Elles mènent la vie dure à nos chevaux, ne leur laissant aucun répit, car il est très rare qu’elles quittent leur hôte.

Nuisances directes :

La principale nuisance liée aux mouches plates est évidente : c’est le harcèlement.

On en parle depuis le début de cet article. Le fait qu’elles attaquent sans cesse le cheval sans lui laisser la possibilité de se défendre, couplé à la spoliation sanguine provoque un épuisement physique et psychologique.

Réduction de la prise alimentaire, perte de poids, lésions de la peau, stress... sont autant de signes que l’infestation de mouches plates commence à peser sérieusement sur le moral de votre cheval.

Nuisances indirectes :

À l’heure actuelle, aucune étude scientifique ne prouve que la mouche plate soit vecteur de pathologies équines. Cela dit, sa prolifération soulève tout de même des interrogations quant à la transmission de maladies comme l’anémie infectieuse des équidés, la leptospirose ou le charbon et de parasites cutanés et intestinaux comme les nématodes (Habronema microstoma) et les helminthes (Dermatobia hominis)

Comment se débarrasser (enfin !) des mouches plates ?

À ce jour, il n’existe pas réellement de répulsif anti-mouches plates. La méthode la plus connue consiste à littéralement décapiter une par une toutes les mouches plates que vous pourrez attraper. Mais si comme nous cette idée vous rebute un peu, il existe une autre solution pour éviter les morsures !

Il suffit d’appliquer un corps gras persistant et respirant sur toutes les zones sensibles. Pour cela, nous vous conseillons Natjely™ le baume 100% végétal d’Animaderm :

  • Respirant, il n’étouffe pas la peau.
  • Hydratante, il permet à l’épiderme de lutter contre les agressions extérieures.
  • Grasse, il remplit à merveille son rôle de bouclier anti-mouches plates.
  • Waterproof, il nécessite seulement une application tous les deux à trois jours
  • Non-photosensibilisante, vous pouvez vous en servir tout l’été !

Son micro-film protecteur permet d'empêcher la morsure (les mouches plates croquent dans… le baume !) et le déplacement (ça glisse !).

Le point bonus : les phéromones. C’est un peu le Messenger des insectes. Lorsque l’un d’entre eux identifie un danger, il transmet l’information aux autres individus de son espèce par des phéromones, et leur indique d’éviter ce danger, ce qui réduit considérablement le nombre d’attaques !

Alors, prêt pour offrir à votre cheval un été tranquille ?

¡Adíos mouchachos!

Information à titre indicatif - Ne remplace pas la consultation chez un vétérinaire

Publié le 31/03/2021 par Animaderm Dossiers dermites équines 249

Lectures complémentaires

Tiques et chevaux

Les tiques sont des parasites infestant régulièrement les chevaux au pré. Elles sont particulièrement fréquentes du...